BENIN : L’ASSEMBLEE NATIONALE REJETTE LE PROJET DE PATRICE TALON

Modification de la constitution béninoise

Heureusement que le gouvernement ne s’est pas lancé dans une campagne référendaire pour un vote qui aurait connu un échec cuisant pour le président Patrice Talon. Acteur économique avant tout, le président du Bénin est entouré de personnages qui ne font qu’applaudir ses initiatives pourvu qu’ils soient dans ses bonnes grâces. Mieux vaut ne pas mécontenter le milliardaire au risque d’être affamé et ou de perdre son lopin de pouvoir…C’est leur posture.

L’action économique n’est pas forcément celle de la politique qui impose toujours le consensus et une approche participative avant de réussir. Et ce n’est pas toujours gagné d’avance. Malheureusement bon nombre de décisions prises ou initiées par le président Talon ont été mises en œuvre tambour battant, occultant les désirs et préoccupations immédiats du peuple ainsi que les réalités politiques du pays.

Un entourage béat sans recul, embarqué dans un train par les seuls intérêts égoïstes, incapables d’apporter la thèse et l’antithèse aux réformes nécessaires pour le développement du pays.

Le déguerpissement pour le développement urbain avait déjà donné un signal d’alarme sans que personne n’en tire de leçon. Il s’agit cependant d’un projet salutaire pour la redynamisation et l’embellissement des villes du Bénin mais qu’on a démarré sans qu’aucune action publique fédératrice des parties prenantes ne soit menée.
Ce fut durant les grognes et oppositions populaires et sans exclure l’arrogance et les intimidations d’un préfet qu’il a fallu rattraper le tir par des communications et la proposition de solutions aux personnes pouvant être impactées négativement par ce projet…

Le président Talon n’a pas encore une équipe de gouvernement ni de conseillers stratégiques avec ce qu’il se passe. Est-ce un désert de compétences qui l’entoure?
Beaucoup d’humilité et de réalisme, il faudra…

Mathieu Victor

Pub_Header