You are here
News 

Togo / l’opposition : Eviter le piège de Conakry

Sur invitation d’Alpha Condé, l’opposition togolaise devrait se rendre à Conakry. Mais le voyage a été annulé. Et le quotidien Liberté de ce matin en donne la raison principale.

Le président guinéen, Alpha Condé qui est également président de l’Union africaine (UA), a voulu recevoir la coalition de l’opposition pour « une opération de déminage », selon certains observateurs.

La coalition de l’opposition a voulu répondre à cette invitation. Avant de se raviser. Motif : « Les leaders de l’opposition ont pressenti un traquenard à eux tendu par l’hôte guinéen, le plus grand allié de Faure Gnassingbé dans sa vie périlleuse », révèle Liberté N°2537.

L’ancien opposant historique de Guinée, une fois arrivé au pouvoir, est aussi soupçonné de vouloir briguer un troisième mandat. Ce qui le rapprocherait en quelque sorte de son homologue togolais.

La crise politique s’enlise. L’opposition exige le retour à la Constitution de 1992, les réformes constitutionnelles et institutionnelles… La mouvance présidentielle veut organiser un référendum pour faire passer sa révision constitutionnelle unilatérale.

A.H. Source Ici Lomé

Related posts