UA-UE : l’eurodéputée française Rachida Dati à Abidjan

En prélude au Vème Sommet Union africaine – Union européenne des 29 et 30 novembre 2017 qui se tiendra à Abidjan en Côte d’Ivoire, Rachida Dati était en déplacement à Abidjan les 30 et 31 octobre dernier. Et ce, sur invitation du président ivoirien Alassane Ouattara. Profitant de ce déplacement, l’eurodéputée Rachida Dati a envoyé deux messages forts aux Africains et aux Européens, dans une interview accordée à notre confrère Aboubacar Yacouba Barma d’ Afrique La Tribune.

Dans un premier temps, elle a souligné l’importance de ce Sommet qui est le dernier rassemblement majeur avant la révision des Accords de Cotonou qui régissent les relations entre l’Union Africaine et l’Union Européenne. Avant d’ajouter : « Je souhaite, comme beaucoup, que l’objectif de ce Sommet ne soit pas détourné par les revendications illégitimes et illégales d’une minorité. »

Dans un second temps, elle a donné son point de vue sur la question du franc CFA qui passionne tant les Africains : « Sur le franc CFA, des réformes doivent être mises en place. Mais je regrette que le débat autour de cette question soit devenu idéologique alors que de réels changements sont nécessaires. Tout d’abord, l’impression du franc CFA doit quitter la France et cette monnaie changer de nom afin de clore ce débat idéologique qui nuit aussi bien à l’Afrique qu’à la France. Ensuite, il faudra réfléchir à des réformes en profondeur comme sans doute celle de la fin de la parité fixe avec l’euro. Dans tous les cas, ces réformes devront se faire en douceur afin d’éviter toute perte de stabilité. »

Faustin Dali

Pub_Header