Union Africaine / un fonds pour la paix : 2020, tous les états membres sont appelés à verser la somme de 400 millions de dollars

 A en croire, cette refonte est  censée rendre l’organisation panafricaine plus efficace.  Et à se partager mieux,  par exemple le travail entre l’Union africaine, les organisations régionales et les états membres. Des réformes qui visent surtout à rationnaliser l’organisation continentale afin de générer des recettes auprès des états membres  et de sanctionner ceux qui ne versent pas leurs contributions. Il faut rappeler que cette mesure a été initiée en 2017, sous la présidence du chef de l’Etat guinéen Alpha Condé.

Samedi 17 novembre 2018 s’est tenu à Addis Abeba, la capitale éthiopienne  un sommet extraordinaire des chefs d’état et de gouvernement de l’Union africaine. 22 chefs d’Etat  et de Gouvernement ont pris part aux travaux de ces assises en terre éthiopienne. Tous ces dirigeants se sont mis d’accord pour réformer davantage l’U.A.

C’est une autonomie financière exigée et soutenue par l’ensemble des dirigeants. Lors de ce sommet, un fonds pour la paix a été officiellement mis en place. Son objectif étant de permettre à l’organisation continentale de financer rapidement les initiatives en faveur de la paix sur le continent.  Sans avoir besoin de solliciter des pays donateurs, comme c’est souvent le cas. La somme de 60 millions de dollars soit 53 millions d’euros, a été réunie ce 17 novembre. D’ici à 2020, tous les états membres sont appelés à verser la somme de 400 millions de dollars.

Pub_Header