You are here
News Société 

Bénin : la construction de la Maison de l’Unité Africaine c’est possible

Pour Emmanuel Macron, le véritable défi de l’Afrique est civilisationnel. En s’exprimant ainsi le président français, affirme ce que pense le reste du monde qui ne connaît pas l’Afrique. Et même ce qu’écrivent la plupart du temps les médias occidentaux par réflexe sur la misère, la famine, la pauvreté, les maladies et les problèmes politiques qui conduisent aux dictatures, aux rébellions, aux guerres, au terrorisme et à l’insécurité sur le continent.

Par Faustin Dali

Un propos mal accueilli sur le continent. Car pour les populations africaines, être africain ce n’est pas une fatalité, ce n’est non plus être sous-développé. Dès lors, certains africains ont pris conscience pour rejeter l’image déshonorante de l’Afrique véhiculée par les médias au reste du monde. Parmi eux, se trouvent les Béninoises Edith Gnavissa Espérance et Alexia Béhanzin Soraya qui sont respectivement mère et fille. Elles sont conceptrices d’un si beau projet : la Maison de l’Unité Africaine (MUA) qui est la manifestation visible de leur capacité à rêver mais aussi de leur sens du patriotisme positif et non égoïste.

Elles invitent le monde entier, jeunes et vieux, donateurs et mécènes à participer à la réalisation de leur rêve en partant du principe que l’Afrique est le berceau de l’humanité. A en croire la mère et la fille, il est temps d’améliorer davantage positivement le regard du reste du monde vis-à-vis de l’Afrique. De leur Bénin natal, elles rêvent d’une Afrique où il fait bon vivre, d’un continent généreux en opportunités, épanoui et uni par des africains qui y vivent et qui ne mettent pas leur vie en péril en traversant la Méditerranée sur des embarcations de fortune pour aller chercher une vie meilleure en Europe.

Dès lors, pour maintenir tous ces jeunes africains sur le continent il est impératif de construire la MUA pour leur donner le vrai bonheur, un meilleur endroit où il leur sera permis de rêver plus grand comme les infrastructures de divertissement, de sport, de culture … que l’on trouve en Europe. Cette Maison de l’Unité Africaine sera une grande infrastructure construite au Bénin et son objectif sera de stimuler le Réveil Africain. Elle comprendra plusieurs secteurs d’activité : musique, sport, cinéma, mode, jeux de société et de télé-réalité qui n’existent nulle part ailleurs sur le continent.

Un joyau architectural qui va demander une collaboration entre les forces vives du continent dans ces différents secteurs et ceux de l’extérieur dans un contexte d’échanges culturels et d’enrichissements mutuels. Par exemple dans le domaine de la musique, il y aura des cours de chant et de danse, des concours, des concerts afin de mettre en valeur des talents cachés et de leur garantir de meilleures conditions de travail. Ceci dit il y aura tous les instruments de musique et autres nécessaires à l’éclosion des talents. La MUA s’inscrira également dans le cadre de l’amélioration du secteur de la santé.

Elle apportera aux africains dans l’ensemble un bien-être mental et social parce que, être en bonne santé ne consiste pas seulement en l’absence de maladie ou d’infirmité. Également on aura le domaine de l’éducation qui participe au développement des qualités physiques, intellectuelles et morales. L’éducation participe à la naissance d’un esprit de compétition en forgeant une mentalité de conquérant.

C’est pourquoi Edith Gnavissa Espérance et Alexia Béhanzin Soraya, lancent un appel à tous ceux qui aiment l’Afrique et y ont un intérêt quelconque de les accompagner à construire cette grande structure. Pour elles, votre participation financière à la construction de la MUA sera le début d’une sortie de l’Afrique du sous-développement pour une Afrique féerique, historique et victorieuse dont elles rêvent.

Alors n’hésitez pas à contacter la rédaction de notre journal Neoafricanews ou à écrire à l’adresse mail suivante : judalex@yahoo.com

Related posts