Sénégal : ‘’l’affaire’’ Karim Wade fait deux grosses victimes

Par Aly Fall

‘’Alea jacta est’’ ou le sort en est jeté pour le directeur des droits humains, Moustapha Kâ et le directeur de cabinet du secrétaire d’État chargé de la promotion des droits humains et de la bonne gouvernance, Samba Ndiaye Seck. Ces deux hauts fonctionnaires du ministère de la Justice ont été démis de leurs fonctions hier, par leur ministre de tutelle. Il leur est en effet reproché leurs déclarations sur ‘’l’affaire’’ Karim Wade, à la tribune du Comité des droits de l’homme à Genève en Suisse.

Des déclarations qui sont à l’encontre de la position officielle de l’Etat du Sénégal. Pour rappel, ces deux magistrats ont pris des engagements fermes pour la « réhabilitation » de Karim Wade et la « réparation des préjudices » qu’il aurait subis, au cours de la 127ème session du Comité des droits de l’homme. Des engagements qui ont intrigué le gouvernement sénégalais, obligeant du coup le ministère des Affaires étrangères à publier un communiqué pour se désolidariser. Convoqués hier lundi pour des explications, ils ont été démis de leurs fonctions par leur hiérarchie.

  • 8
    Partages
Pub_Header