Côte d’Ivoire : Ouattara réaffirme sa volonté de se présenter à la présidentielle de 2020

Après avoir créé la surprise la semaine dernière, en annonçant sa volonté de briguer pour une troisième fois le fauteuil présidentiel sous condition, Alassane Dramane Ouattara précise mieux le fond de sa pensée, ce mardi 3 décembre à Dakar.

Elisée Charles GONÇALVES

A Dakar pour les besoins de la Conférence Internationale des chefs d’Etats sur le Développement durable et la Dette soutenable, Alassane Dramane Ouattara a clairement réaffirmé son intention d’être candidat à la présidentielle de 2020, si certaines conditions ne sont pas réunies. «Je ferai connaitre ma décision en 2020. Je l’ai toujours dit, j’ai la possibilité. Vous me voyez, je suis en pleine forme. La constitution m’autorise à le faire. C’est une décision personnelle (…) Ce n’est pas une question de personne, c’est une question d’équipe. Le pays marche bien. Les taux de croissance sont forts. Il y a la paix, il y a la sécurité, mais je crois fortement qu’il faut passer la main à une génération plus jeune. Je travaille à cela. Si je sens que je suis prêt l’année prochaine, je le ferai (…) Ça fait 50 ans que je travaille. Qu’est-ce que je gagnerais à travailler en plus sauf si les circonstances exceptionnelles m’obligeaient à le faire», a-t-il réagi au cours d’une émission, diffusée sur un média français.

En visite dans le nord de la Côte d’Ivoire la semaine dernière, le chef de l’Etat ivoirien avait créé la surprise, samedi dernier à Katiola, en annonçant pour la première fois, son intention explicite de briguer la magistrature suprême pour une troisième fois. «La Côte d’Ivoire appartient aux prochaines générations. Mais comme je vois des hésitations au niveau de certains de ma génération, c’est pour cela que je n’ai pas encore annoncé ma décision. Soyez rassurés, mon intention c’est bien de transférer le pouvoir à une nouvelle génération (…) Je veux que tous les gens de ma génération comprennent que notre temps est passé et que nous devons tous nous mettre de côté. Alors si eux, ils décident d’être candidats, je serai candidat. C’est ce que je ne veux pas», avait-il déclaré. 

Il est donc clair que ADO conditionne sa volonté de faire un troisième mandat aux candidatures respectives de Bédié et Gbagbo, puisque d’après lui, la Constitution le permet. Mais jusque-là, aucun des deux anciens présidents n’a officiellement annoncé sa candidature à la présidentielle de 2020.
Déjà, les Etats-Unis, par la voix du Sous-Secrétaire d’Etat américain aux Affaires politiques avaient en février dernier, publiquement déconseillé cette option au chef de l’Etat ivoirien. «…Je dirai quelques mots. Je sais que le président Ouattara a fait une déclaration – je crois en août – dans laquelle il a appelé à une transition du leadership vers une nouvelle génération, et je pense que c’est une déclaration louable…» avait alors dit David Hale en visite à Abidjan.

Pub_Header