Uemoa : contribution de 100 millions de dollars pour 3 pays du G5

Une Session Extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement (Cceg) de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (Uemoa) s’est tenue hier à Dakar, sous la présidence de Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire et Président en exercice de ladite Conférence. Il a été convenu au terme de cette rencontre, d’allouer 100 millions de dollars à trois pays du G5 en guise de contribution dans la lutte contre les groupes jihadistes du Sahel.

Aly FALL

Les chefs d’État et de gouvernement de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) ont décidé hier à Dakar, de contribuer très rapidement à hauteur de 100 millions de dollars américains, pour faire face aux menaces terroristes, dans le Sahel. Dans un communiqué parvenu à la Rédaction, il est indiqué que : «afin de contribuer de façon urgente aux financements de la lutte contre le terrorisme dans l’espace communautaire, la conférence a décidé une contribution immédiate de 100 millions de dollars américains aux trois membres de la ligne du front au G5 Sahel (Mali, Burkina Faso, Niger).»

Avant de préciser que cette contribution «s’inscrit dans l’engagement pris par l’Uemoa pour participer aux financements du plan d’action de la Cedeao pour lutter contre le terrorisme dans l’espace communautaire sur la période 2020-2024.»

La Conférence instruit également les États et institutions de l’Union à mettre en œuvre très rapidement «les directives issues de la 4ème réunion du comité de haut niveau sur les chantiers paix et sécurité du 15 novembre 2019», lit-on dans le document.

Toujours, selon le communiqué, la Conférence a adopté un acte additionnel instituant un fonds régional de sécurité, relativement à la mobilisation de ressources financières conséquentes sur le moyen terme destinées à poursuivre la mise en œuvre des points suscités.

Six des huit chefs d’Etat des pays membres de l’Uemoa étaient présents hier à la Session extraordinaire. Il s’agit notamment des présidents du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, du Niger, Mouhamadou Issoufou, de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, du Togo, Faure Gnassingbé, du Bénin, Patrice Talon, et du Sénégal, Macky Sall.

Les Premiers ministres du Mali, Boubou Cissé, et de la Guinée-Bissau, Aristides Gomes, ont également participé à la rencontre, ainsi que les présidents des institutions spécialisées de l’UEMOA.

Pub_Header