Côte d’Ivoire : une grève annoncée pour le 28 janvier, dans le secteur de l’enseignement

Quelques mois après la rentrée scolaire en Côte d’Ivoire, une grève est déjà annoncée en début de semaine, par l’un des principaux syndicats des enseignants de Côte d’Ivoire. En effet, la Coalition du secteur éducation/formation de Côte d’Ivoire (COSEFCI), a décidé au terme d’une Assemblée générale, d’observer un arrêt de travail de 72 heures à partir du 28 janvier 2020. Et ceci pour réclamer l’amélioration des conditions de vie et de travail des enseignants. A cet effet, une tournée de sensibilisation et de remobilisation de ses membres à Abidjan et Bouaké est d’ores et déjà annoncée. Ce syndicat veut aussi faire une rétention des notes du Secondaire général pour le second trimestre et pour le premier semestre dans les lycées techniques.

Selon les responsables de cette organisation syndicale, les revendications de la COSEFCI concernent la revalorisation des indemnités de logements des instituteurs et professeurs du secondaire, la suppression des cours de mercredi matin dans le primaire, le relèvement au double de toutes les primes liées aux examens scolaires et la rémunération de la surveillance de ces examens, le paiement de 500.000 francs CFA par enseignant ex-contractuel, au titre des émoluments non perçus de janvier à mai 2014 et l’intégration à la Fonction publique de 97 d’entre eux, radiés en 2014 pour faits de grève, ainsi que la suppression de l’emploi d’instituteurs adjoints.

Mais jusque-là, les autorités en charge de l’enseignement n’ont pas encore réagi.

Pub_Header