Niger : 70 soldats seraient tués dans une attaque à Inates

Lundi 09 décembre, une position de l’armée nigérienne à Agando, dans la région de Tahoua, a été attaquée par des hommes armés. L’assaut que l’armée nigérienne affirme avoir repoussé a néanmoins fait trois morts dans ses rangs et 14 parmi les assaillants qualifiés de terroristes par Niamey. 

Le lendemain, les forces armées nigériennes sont prises pour cibles dans la zone d’Inates, toujours dans l’ouest du pays, non loin de la frontière avec le Mali. 

Pour le moment, aucun bilan n’est établi par le gouvernement nigérien mais selon un journal malien, 70 soldats auraient été tués et 30 portés disparus. Sans doute la plus lourde perte infligée à des forces régulières dans la lutte contre le terrorisme. 

Conséquence de cette tragédie : le président Mahamadu Issoufou renonce à participer au mini-sommet de Pau convoqué par Emmanuel Macron. Une présence de moins après le « boycott » peu voilé d’Idriss Deby Itno du Tchad.

Pub_Header