CEDEAO : six pays se réunissent pour adopter une position sur l’Eco

C’est peut-être le grand saut vers la nouvelle monnaie Eco, pour six pays de la Cedeao, non membres de l’Uemoa. Il se réunissent le 16 janvier prochain, pour définir une position commune en faveur ou non de l’Eco, qui va incessamment entrer en vigueur.

Aly Fall

Jusque-là, seuls les pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) se sont engagés dans le projet de nouvelle monnaie communautaire. Certains pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) comme le Nigéria avaient demandé du temps, pour mieux s’organiser en interne avant de prendre une décision.

Mais la date du 16 janvier 2020 prochain a été retenue par six pays de la Cedeao afin d’adopter une position commune sur la monnaie Eco, qui va incessamment entrer en vigueur.

L’objectif sera sans doute de se déterminer sur la parité fixe par rapport à l’euro annoncée par les présidents Ouattara de la Côte d’Ivoire et Macron de la France.

Une annonce qualifiée de holdup, surtout que la Cédéao avait prévu que la parité de l’Eco soit flexible, sans pour autant déterminer avec quelle monnaie. C’est dire donc que c’est l’avenir de l’Eco de la Cédéao qui sera en jeu.

De son côté, la Sierra Léone a déjà indiqué la voie. A travers un communiqué, le gouverneur de la banque de Sierra Léone indique que le Leon reste la monnaie du pays, jusqu’à ce qu’il y ait une nouvelle législation.

  • 6
    Partages
Pub_Header