Côte d’Ivoire : les partisans de Gbagbo toujours dans l’attente de sa libération

Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé veulent plus que tout, rentrer en Côte d’Ivoire. Et la reprise de leur procès aujourd’hui qui a rassemblé de nombreux militants, est un précieux indicateur de leur popularité.

Elisée Charles Gonçalvès

Les partisans de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé en Côte d’Ivoire sont toujours aussi motivés en ce premier jour de la reprise de leur procès à la CPI. En effet, ils étaient nombreux à suivre l’événement en direct notamment dans la commune de Yopougon en plein cœur d’Abidjan. L’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo et son ancien ministre de la jeunesse, Charles Blé Goudé étaient face aux juges de la cour pénale internationale (CPI) ce jeudi 6 février.

Ils devaient faire face à la levée ou non des restrictions qui leur ont été imposées depuis leur acquittement de janvier 2019. Leur prise de parole a été très attendue par leurs nombreux partisans, rassemblés pour la plupart, sous des bâches en pleine rue. En ce qui concerne le procès, le juge a levé la séance du jour et les différentes parties ont été autorisées à déposer leurs observations ce vendredi.

Après, les exposés respectifs du bureau du procureur, de l’avocat des victimes, des avocats de l’État de Côte d’Ivoire et de la défense, le procès va se poursuivre donc aujourd’hui vendredi. Les juges ont promis de rendre leur décision concernant la libération totale des détenus très bientôt.

Pour rappel, une rencontre entre les deux franges du Front populaire ivoirien (Fpi) de l’ancien chef de l’Etat a eu lieu. Pascal Affi N’Guessan et Assoa Adou étaient annoncés ensemble à la Haye hier. Les deux accusés qui ont reçu un soutien sans faille des principaux partis de l’opposition ivoirienne ne cachent pas leur ambition de participer activement à la vie politique ivoirienne dès leur retour.

Pub_Header