Côte d’Ivoire : Ouattara ne sera pas candidat à la prochaine présidentielle

C’est maintenant officiel ! Alassane Ouattara a déclaré devant les parlementaires réunis en congrès et sur sa page officielle (voir photo), qu’il ne sera pas candidat à la présidentielle 2020 en Côte d’Ivoire, après avoir déclaré le contraire il y a quelques mois.

Par Aly Fall

Certains se diront sans doute qu’il «est devenu raisonnable» ou revenu à de «meilleurs sentiments». Mais,ce qui est retenu et qui est salutaire c’est que Alassane Ouattara ne briguera pas un troisième mandat en octobre 2020, à l’occasion de la présidentielle ivoirienne. Il l’a officiellement annoncé devant les parlementaires réunis en Congrès ce matin et sur sa page Facebook, décrispant un peu la situation politique plus ou moins tendue, notée ces derniers mois.

Pourtant en décembre dernier alors qu’il était en visite à Katiola,au nord de Bouaké dans le centre du pays, Ouattara avait martelé son intention de briguer la magistrature suprême pour une troisième fois de suite.

Quelques semaines plus tard il avait entretenu le flou à Dakar, à l’occasion de la Conférence Internationale des chefs d’Etat sur le Développement durable et la Dette soutenable. «Je ferai connaître ma décision en 2020. Je l’ai toujours dit, j’ai la possibilité. Vous me voyez, je suis en pleine forme. La constitution m’autorise à le faire. C’est une décision personnelle (…).Ce n’est pas une question de personne c’est une question d’équipe. Le pays marche bien. Les taux de croissance sont forts. Il y a la paix, il y a la sécurité, mais je crois fortement qu’il faut passer la main à une génération plus jeune. Je travaille à cela. Si je sens que je suis prêt l’année prochaine, je le ferai (…). Ça fait 50 ans que je travaille. Qu’est-ce que je gagnerais à travailler en plus, sauf si les circonstances exceptionnelles m’obligeaient à le faire», avait-il réagi au cours d’une émission, diffusée sur un média français.

En décidant de ne pas se représenter, c’est un soulagement pour la classe politique,notamment l’opposition qui voyait d’un très mauvais œil cette possibilité pour Ouattara de se représenter.
Pour rappel, les Etats-Unis par la voix du Sous-Secrétaire d’Etat américain aux Affaires politiques, David Hale, avaient en février dernier publiquement déconseillé cette option au chef de l’Etat.

Pub_Header