Guinée Conakry : plusieurs anomalies décelées par la CEDEAO sur le fichier électoral

La nouvelle date des législatives couplées au référendum était suspendue à la communication du rapport des experts de la Cedeao sur le fichier électoral. Maintenant, les autorités guinéennes, en concertation avec la commission électorale nationale indépendante peuvent convenir d’une nouvelle échéance. La commission de la Cedeao vient de rendre public ses observations sur le fichier électoral.

Par Aly Fall  
 
En effet, les experts électoraux de l’institution régionale confirment l’existence d’anomalies et font des recommandations. Il a été noté que la liste définitive communiquée par la Ceni comporte 7.764.130 électeurs.

Selon la Cedeao, ce chiffre a été obtenu après la révision exceptionnelle en 2019. Ainsi, sur les 11.590.805 enregistrements, il y a eu 3 538 515 doublons, 16026 décès, 58.885 mineurs, 65.249 personnes qui, pour diverses autres raisons, ont été radiées. 
 
Mais selon les experts de la Cedeao, l’anomalie qui a plus d’impact sur le fichier électoral reste la présence de 2.438.992 électeurs sans aucune pièce justificative. Les experts de la Cedeao préconisent dans les recommandations, de retirer tout simplement ce lot d’électeurs. Ils ont aussi demandé à ce que des électeurs dont les dates de naissance comportent des erreurs soient retirés du fichier. 

Pub_Header