Covid-19 : la BADEA à la rescousse des pays subsahariens

La situation difficile des pays africains dans ce contexte de Covid-19 ne laisse pas indifférente la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA). Le Conseil d’Administration de l’institution a en effet décidé d’allouer 100 millions de dollars américains aux pays de l’Afrique subsaharienne pour les aider à faire face à la pandémie, selon un communiqué.

Par Aly Fall

Le communiqué parvenu à la rédaction de Néo indique d’emblée que:«La BADEA suit avec beaucoup d’attention la propagation du COVID-19 à l’échelle mondiale et les risques potentiels sur le continent africain.»

Et pour avoir constaté les difficultés auxquelles certains pays subsahariens sont en train de faire face à la pandémie du coronavirus, le Conseil d’administration « a décidé – comme première étape – d’allouer une enveloppe de 100 millions de dollars américains pour soutenir leurs efforts afin de prévenir et/ou minimiser la propagation de la pandémie.»

Selon Sidi Ould Tah, directeur général de la BADEA dont les propos ont été relevés dans le communiqué, la banque est soucieuse comme elle l’a toujours été d’apporter des réponses rapides et efficaces aux priorités des pays bénéficiaires de son assistance.Avant d’ajouter :« Consciente de la taille du défi à relever, la BADEA sera fidèle à son approche qui privilégie le partenariat. Elle s’engage à conjuguer ses efforts avec les autorités des pays bénéficiaires, les partenaires de développement de l’Afrique et les acteurs locaux.»

Pour rappel, la BADEA est une institution financière internationale de développement dont l’objectif est de contribuer au financement du développement des pays d’Afrique subsaharienne concrétisant ainsi la solidarité arabo-africaine. Elle a commencé ses opérations en mars 1975.

  • 1
    Partage
Pub_Header