Sénégal : Dakar, épicentre de la Covid-19

«Beaucoup de maladies qui sont des épidémies que nous combattons au niveau santé strictement humaine, des fois ont leur origine au niveau de l’animal. C’est pourquoi on parle de zoonose », a déclaré le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Sarr, en tournée dans les lieux de vente des moutons.

Par Met Gaye Ferrari

Depuis le 2 mars, début de la pandémie au Sénégal, les autorités sanitaires du pays ne négligent rien pour combattre cette Covid-19. Malgré tout, il y’a une certaine négligence pour une frange de la population dakaroise, surtout. « Il faut reconnaître que sur plus de 8000 cas que nous avons actuellement, plus de 6000 sont dans la région de Dakar, qui est incontestablement l’épicentre de la pandémie. Dans les 75% des cas qui sont dans la région de Dakar, il faut reconnaître qu’une autre évidence, c’est que plus de 56% de ces cas se trouvent dans le département de Dakar. C’est-à-dire dans les communes de Dakar », explique le ministre Diouf Sarr (Photo). A en croire, il s’agit donc d’une responsabilité communautaire et individuelle de chaque Dakarois. « Ce que nous demandons à chaque Dakarois est simple, mais engage une responsabilité citoyenne et individuelle.  On demande à chaque Dakarois de manière permanente de porter le masque. Il ne faut pas que nous dormions sur nos lauriers. La maladie existe bel et bien. Et si certains continuent à nier son existence, c’est parce qu’ils ne sont pas touchés ou l’un de leurs proches », poursuit-il.

Pub_Header