Accord : la RDC et la BADEA pour la protection des investissements éclectiques

La protection des investissements éclectiques en RD Congo sera désormais assurée aux termes d’un protocole d’accord pour un partenariat signé par le ministre congolais des Finances, Nicolas Kazadi, et le directeur général de la Banque arabe pour le développement économique de l’Afrique (BADEA), Sidi Ould Tah, le week-end dernier à Kinshasa.

Selon le magazine Financial Afrik, cette signature intervient après l’approbation du protocole d’accord au parlement congolais par une loi de ratification. Un protocole d’accord qui devra aider à renforcer le partenariat bilatéral entre les deux parties et ouvrir la voie à la mobilisation accrue des recettes publiques de la RDC.

Ce partenariat, qui remonte à1975, ne concernait que les investissements publics. Au fur et à mesure, conformément à la stratégie décennale de la BADEA à l’horizon 2030, les investissements ont également été élargis au secteur privé pour plus d’efficience.

Le protocole d’accord devra servir de cadre juridique pour les multiples opérations de la BADEA devenue un partenaire historique et stratégique de la RDC pour avoir élargi les investissements au secteur privé. C’est une innovation qui va accroître les chances de réussite en dépit des péripéties difficiles dont les raisons déterminantes restent les épidémies et la situation sécuritaire, singulièrement dans la partie Est de la RDC, d’après les signataires.

En rappel, les investissements de la BADEA en RDC sont estimés à 1 milliard USD et concernent divers secteurs : mines, énergie (eau et électricité), et industries de transformation notamment.

Pub_Header