opções binárias surgimento binary options scam or legit how do binary option traders make money binary options india with auto

Afrique subsaharienne : la Banque mondiale revoie ses prévisions

En avril dernier, la Banque mondiale prévoyait 2,3% de taux croissance en Afrique subsaharienne en 2021. Mais la dernière édition du rapport Africa’s Pulse prévoit une sortie de récession avec un taux de croissance de 3,3%. Selon le rapport, ce résultat est la conséquence du prix élevé des matières premières, de l’assouplissement des mesures de lutte contre le Covid-19 et la reprise du commerce international.

« La relance reste néanmoins fragile, en raison du faible taux de vaccination sur le continent, des préjudices économiques prolongés et du manque de dynamisme de la reprise », souligne un communiqué de la Banque mondiale.

La croissance devrait être de 4% en 2022 et 2023, mais elle peut aller à 5,1% et 5,4% durant ces deux années, en cas de déploiement rapide de vaccins efficaces dans le continent. Malgré les défis, le rapport souligne la tendance positive des réformes structurelles et macroéconomiques entreprises par les pays africains pour faire face à la crise. C’est le cas du Soudan qui a unifié son taux de change, du Nigéria sur les subventions des produits pétroliers et de l’Éthiopie qui a ouvert son secteur des télécoms à la concurrence.

« En outre, grâce à des politiques monétaires et budgétaires prudentes, le déficit budgétaire régional, qui s’élève à 5,4 % du Produit Intérieur Brut (PIB) en 2021, devrait baisser pour atteindre 4,5 % du PIB en 2022 et 3 % du PIB en 2023. Cependant la rigueur budgétaire, associée à une marge de manœuvre limitée, a empêché les pays d’Afrique d’injecter les ressources nécessaires au lancement d’une politique de relance vigoureuse face à la COVID-19 », ajoute le communiqué.

Pub_Header