Algérie : le parti au pouvoir a remporté les législatives

Le parti au pouvoir en Algérie, le Front de libération nationale (Fln), a remporté les législatives organisées, samedi, dans un contexte d’abstention historiquement forte et de crise politique, a annoncé, mardi, l’Autorité nationale indépendante des élections (Anie).

Sa victoire constitue une surprise car le Fln était considéré comme moribond, en raison de sa compromission avec le Président déchu, Abdelaziz Bouteflika, poussé à la démission, en 2019, par un mouvement de contestation inédit, même si le parti bénéficie d’une implantation ancienne et étendue.

Le Fln est en tête avec 105 sièges sur 407, suivi des candidats indépendants avec 78 sièges. La principale formation islamiste du pays, le Mouvement de la société pour la paix (Msp), qui avait revendiqué la victoire à l’issue du scrutin, arrive troisième avec 64 sièges, a déclaré à la presse Mohamed Chorfi, Président de l’Anie

Pub_Header