وقت تداول السوق السعودي في رمضان opções binárias estratégias conservadora para alavancagem binary options indicator software install personas que viven de opciones binarias

BAD : le plan de riposte contre la Covid-19 adopté par les actionnaires

Les actionnaires de la Banque africaine de développement ont manifesté leur soutien au plan de lutte contre la pandémie de Covid-19 proposé par la direction de l’institution financière multilatérale, lequel prévoit des investissements massifs dans l’industrie pharmaceutique pour la fabrication de vaccins sur le continent, ont appris des médias locaux.

Selon un communiqué, cette position a été adoptée lors de la 56ème Assemblée annuelle de la BAD et de la 47ème réunion du Conseil des gouverneurs du Fonds africain de développement, le guichet de prêts à taux concessionnels de l’institution financière multilatérale africaine qui se sont achevées vendredi, à Abidjan (Côte d’Ivoire).

Les actionnaires de la BAD ont apporté, à cette occasion, leur soutien à son plan de lutte contre le Covid-19, « alors que le continent est exposé à une possible troisième vague de la pandémie dans un contexte de faible accès des Africains aux vaccins ».

Pour le compte de ce plan, la Banque africaine de développement « investirait massivement dans l’industrie pharmaceutique pour la fabrication de vaccins sur le continent alors que l’Afrique importe 60 à 70% de médicaments ».

« Il a aussi promis le renforcement des systèmes de santé, notant que seulement 51% des établissements de santé publique disposaient d’eau et d’installations sanitaires de base, et 31% d’électricité », indique le communiqué.

« La vie de 1,2 milliard de personnes en Afrique est menacée… Nous devons donner de l’espoir aux personnes vulnérables, en veillant à ce que chaque Africain, quel que soit son niveau de revenu, ait accès à des soins de santé de qualité, à une assurance maladie et à une protection sociale », a déclaré le président de la BAD, Akinwumi Adesina.

Il a aussi été convenu que la BAD « serve de canal des droits de tirage spéciaux du Fonds monétaire international (FMI), qu’elle prêterait ensuite aux pays africains ».

Les droits de tirage spéciaux (DTS) correspondent à un instrument monétaire international créé par le FMI en 1969 pour compléter les réserves officielles existantes des pays membres.

Une fois émis, les DTS peuvent être utilisés à deux fins : soit en monnaie de réserve qui permet de stabiliser la valeur de la monnaie intérieure, soit convertis dans des monnaies plus fortes afin de financer des investissements.

Le président de la BAD a par ailleurs « proposé la création d’un mécanisme de stabilité africain sur le modèle européen, qui servirait de pare-feu contre les chocs extérieurs », ajoute le communiqué, selon lequel la Banque africaine de développement « devrait aussi renforcer son soutien aux pays africains face aux impacts économiques et sanitaires de la pandémie ».

Pub_Header