apakah chart binary option dimanipulasi binary option broker with lowest deposit opções binárias estratégia 60 cruzamento de médias site https www.akizaku.com 2018 11 make-money-from-binary-option-iqoption.html octa forex trang web đầu tư chứng khoán

Bénin : que vont devenir les 26 œuvres d’Abomey rendues par la France ?

C’est une nouvelle page qui s’ouvre dans les relations entre la France et le Bénin. La France restitue solennellement au Bénin vingt-six oeuvres pillées au XIXe siècle par les troupes coloniales, en présence des présidents Emmanuel Macron et Patrice Talon. Un « moment historique de fierté nationale » pour les autorités béninoises. Mais une fois l’acte de transfert de propriété signé à l’Elysée, comment va se dérouler le retour des oeuvres au Bénin ? Que vont devenir ces trésors royaux d’Abomey ?, s’est interrogée l’AFP

Jusqu’à ce jour, depuis près de cent trente-ans, ces trésors étaient conservés au musée du Quai Branly à Paris. Parmi les oeuvres restituées : des statues totem de l’ancien royaume d’Abomey ainsi que le trône du roi Béhanzin, pillés lors de la mise à sac du palais d’Abomey par les troupes coloniales françaises en 1892.

Dès ce mercredi 10 novembre, toutes ces oeuvres repartiront au Bénin, à bord d’un avion cargo avec le président Patrice Talon à son bord. Entre impatience et fierté, leur arrivée sera célébrée à Cotonou, après près de cent trente-ans d’absence.
Période d’acclimatation de deux mois.

Les vingt-six œuvres seront ensuite soumises à deux mois « d’acclimatation » aux nouvelles conditions de climat et d’hygrométrie, avant d’être exposés pendant trois mois au palais de la présidence béninoise. « C’est évident qu’il y aura de la bousculade parce que tout le monde voudra les voir très vite et assez tôt », prévoit une étudiante, Henriette Béhannzin, qui espère que les visites ne seront pas réservées aux privilégiés, « car ce sont des trésors à nous tous ».

Enfin, ces trésors iront à l’ancien fort portugais de Ouidah et la maison du gouverneur, lieux historiques de l’esclavage et de la colonisation européenne, situés sur la côte, en attendant la construction d’un nouveau musée à Abomey. La France a accordé un prêt de 25 millions d’euros au Bénin pour la construction du nouveau musée.

Près de 90 % du patrimoine africain hors d’Afrique

Lors de son discours de Ouagadougou en novembre 2017, Emmanuel Macron s’était engagé à rendre possible dans un délai de cinq ans les restitutions temporaires ou définitives du patrimoine africain en France.

Sur la base d’un rapport remis par les universitaires sénégalais et française Felwine Sarr et Bénédicte Savoy, il avait décidé de rendre ces vingt-six œuvres réclamées par les autorités du Bénin depuis plusieurs années.

Selon des experts, 85 à 90% du patrimoine africain serait hors du continent. Depuis 2019, outre le Bénin, six pays : le Sénégal, la Côte d’Ivoire, l’Ethiopie, le Tchad, le Mali et Madagascar, ont soumis des demandes de restitutions.

Paris devrait restituer prochainement à la Côte d’Ivoire le Djidji Ayokwe, célèbre tambour parleur des Ebriés, réclamé de longue date par Abidjan.

Pub_Header