Burkina Faso : un soldat et trois journalistes étrangers tués

Le bilan est lourd. Un soldat Burkinabé et trois journalistes Européens ont été tués lundi par des assaillants à l’Est du pays. Pour l’heure, l’attaque n’a pas été revendiquée.

« Les assaillants ont tendu une embuscade et attaqué une unité mixte anti braconnage, ayant enregistré trois blessés sur l’axe Fada-Pama (Est) » précise l’Agence d’information du Burkina (AIB, officiel).

Après avoir réussi leur forfait, les assaillants se sont fondu dans la nature en emportant un véhicule militaire, des motos et d’autres équipements. L’agence de presse précise que les trois journalistes étaient des formateurs exerçant pour une ONG de défense de l’environnement.

L’armée Burkinabé aussitôt informée de l’attaque, a enclenchée les recherches pour retrouver les leurs et les assaillants.

Selon des sources concordantes des médias, les assaillants étaient arrivés à bord de deux véhicules en pleine journée selon les témoignages de ladite localité.

Le Burkina Faso, membre du Liptako-Gourma, est victime d’attaques terroristes et de prises d’otages. C’est ainsi que plusieurs prises d’otages d’étrangers ont eu lieu depuis quelques années. Les attaques jihadistes se sont intensifiées depuis l’année 2015, causant plus de 1 200 morts et plus d’un million de déplacés, qui fuient les zones de violences…

Pub_Header