Cap-Vert : une quarantaine d’experts de la CEDEAO pour observer les législatives

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) annonce avoir déployé une quarantaine d’experts pour observer le déroulement des législatives prévues dimanche au Cap-Vert.

« Les Capverdiens sont appelés aux urnes le 18 avril prochain pour élire les 72 députés qui composent » l’Assemblée nationale capverdienne. « 40 experts de la CEDEAO sont déployés pour observer ces élections législatives », lit-on dans un communiqué parcouru à Néo.

La Mission d’observation électorale de la Cédéao sera conduite par Kadré Désiré Ouédraogo, ancien président de sa Commission de mars 2012 à juin 2016, et ancien Premier ministre du Burkina Faso, précise le communiqué.

« Ces observateurs sont déployés conformément aux dispositions du protocole additionnel sur la démocratie et la bonne gouvernance relative à l’observation des élections et à l’assistance de la CEDEAO, qui autorise la Commission à soutenir chacun des Etats membres dans l’organisation de ses élections », signale le texte.

Le chef de la Mission électorale de la CEDEAO sera appuyé par une équipe technique dans l’exécution de son mandat, laquelle est composée du général Francis Béhanzin, Commissaire aux affaires politiques, paix et sécurité, de Remi Ajibewa, directeur des affaires politiques.

Il y a aussi Francis Oke, chef de la division assistance électorale ainsi que plusieurs autres cadres techniques de la Commission de la CEDEAO, selon le communiqué.

« Cette mission a pour rôle d’observer toutes les phases préélectorales, électorales et postélectorales du scrutin, afin de s’assurer que le processus électoral respecte les meilleures pratiques internationales », souligne le communiqué.

Il ajoute que le Cap-Vert, Etat membre de la CEDEAO, est un pays « régulièrement cité comme exemple de stabilité politique et démocratique en Afrique ».

Les 393 000 électeurs que compte le Cap-Vert, archipel de 550 000 habitants en plein océan Atlantique, situé à environ 600 km au large des côtes du Sénégal, sont appelés à choisir leurs députés parmi les 600 candidats issus de six différents partis politiques.

Les députés du pays sont élus par un vote au suffrage universel pour un mandat de 5 ans. Ils sont chargés par la suite de nommer le Premier ministre du pays.

Pub_Header