acción del precio con opciones binarias curso análise técnica para opções binárias binary options alert twitter xm.com คือ is binary option auto trading a scam

CEDEAO : lancement d’un programme agro-écologique pour les 15 Etats

La commission de la Com­munauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest a procédé ce jour, au lancement du Pro­gramme agro-écologie (PAE) dans l’ensemble des 15 pays membres de la CEDEAO. Ce lancement consacre le démarrage effectif dudit programme «dans les 10 pays qui n’étaient pas couverts par le Projet d’appui à la transition agro-écologique en Afrique de l’Ouest, permettant ainsi à la CEDEAO de confirmer que tous les 15 Etats membres sont bénéficiaires de ces appuis sur l’agro-écologie».

Conçu comme une alternative pour faire face aux défis climatiques et de la vulnérabilité, le PAE «vise à accompagner les Exploitations agricoles familiales (EAF) vers une transition agro-écologique qui leur permettra de concilier performances économiques, sécurité alimentaire, renforcement de la résilience, préservation de l’environnement et santé des populations». Pour ce faire, estiment les responsables de la commission de la CEDEAO, «le PAE suscite une mobilisation régionale pour favoriser les échanges d’expérience, le renforcement des capacités humaines, techniques et institutionnelles et l’appui au développement de systèmes agro-écologiques plus résilients».

Le ministre sénégalais de l’Agriculture et de l’équipement rural rappelle ainsi que la phase-pilote du PAE, mise en œuvre par la CEDEAO grâce à l’appui de l’Agence française de développement (AFD) et l’Union européenne, a été lancée au Sénégal en septembre 2019, avec la présentation des projets innovants sélectionnés à l’issue d’appels à proposition dans le cadre du Projet d’appui à la transition agro-écologique (PATAE), financé par l’AFD pour un montant de 8 millions d’euros. Aujourd’hui, souligne Pr Moussa Baldé, le PATAE prend une autre dimension avec le Projet d’appui à la diffusion et la mise en œuvre de bonnes pratiques d’intensification agricole durable (PAIAD), financé par l’Union européenne pour un montant de 8,2 mil­lions d’euros.

Ces deux projets, selon le MAER, «viennent compléter les actions et initiatives conduites par les acteurs locaux et le gouvernement du Sénégal pour dynamiser la transition agro-écologique dans le pays, pour évoluer vers des systèmes de production entièrement agro-écologiques qui nous assurent une agriculture performante, permanente, compétitive, génératrice de revenus décents et garantissant la santé des populations sur le plan nutritionnel».

Par agro-écologie, il faut comprendre le processus de gestion des sols, la distribution de la production agricole, de la se­mence à la gestion des dé­chets. Et cette technique, différente de l’agriculture conventionnelle, a plusieurs avantages. Elle permet de régénérer les sols, de ne pas utiliser les engrais chimiques, les pesticides, ce qui a un impact sur la san­té humaine, animale et végétale.

En marge du lancement du PAE, la commission de la CEDEAO compte également renforcer les capacités des acteurs impliqués dans la mise en œuvre du programme dans les Etats membres. Cela, pour une meilleure compréhension des procédures de gestion technique, administrative et financière des projets de la CEDEAO, de même que le reporting et la gestion en ligne des opérations à travers la plateforme Mese­cops.

Pub_Header