triggered là gì mejores libros opciones binarias plantilla spara opciones binarias most profitable binary option mt5 statergy

CM 2022 : un officiel de la CAF battu à mort après l’élimination du Nigéria

L’équipe du Nigéria risque de payer cher les débordements, qui ont eu lieu hier dans l’enceinte de son stade, après son élimination par le Ghana (1-1) aux barrages de la coupe du Monde 2022, prévue au Qatar en novembre prochain. Des supporters des « Supers eagles » s’en sont violemment pris à plusieurs officiels de la CAF, qu’ils accusent d’avoir privé le Nigéria d’une autre participation au Mondial.

Par A. FALL

Selon des médias locaux consultés par Néo, le nommé Joseph Kabungo, médecin de nationalité zambienne et officiel de la CAF a été pris à parti par des dizaines de supporters nigériens en furie. Et à cause de la violence des coups reçus, il n’a pas survécu, malgré son évacuation, pour des soins intensifs.

La CAF ne s’est pas encore prononcée sur les incidents notés après l’élimination du Nigéria, mais tout porte à croire que des sanctions sévères seront infligées aux « Supers eagles ». On parle même d’une suspension de toutes les compétitions internationales pour une durée de trois ans et à titre provisoire.

La FIFA également va se saisir de cette affaire, qui risque de causer d’énormes désagréments au football nigérian.

A noter que plusieurs autres incidents ont été notés à l’intérieur et en dehors du stade à la fin du match. Les supporters inconsolables ont saccagé des chaises et plusieurs objets dans le stade. Les joueurs nigérians et ghanéens ont été même évacués par les forces de sécurité pour éviter le pire devant des supporters révoltés.

Avec ces incidents, le Nigéria risque de perdre plus qu’une qualification au Mondial. L’on annonce en effet des mesures conservatoires que le gouvernement serait prêt à prendre pour conforter la CAF et probablement la FIFA dans leurs sanctions qui seront prononcées dans les jours à venir.

  • 9
    Partages
Pub_Header