COM2021 : l’Afrique invitée à une relance verte et résiliente de la Covid-19

La Commission économique pour l’Afrique exhorte les pays africains à adopter des mesures politiques qui encouragent les investissements verts visant à accroître la productivité pour faciliter une relance durable à la suite de la crise de coronavirus et parvenir à une industrialisation durable.

C’est ce que déclare Hopestone Kayiska Chavula, assurant l’intérim de la Section d’analyse macroéconomique, de la Division de la macroéconomie et de la gouvernance, de la CEA, au début de la 39ème réunion du Comité d’experts de la CEA, de la Conférence des ministres africains des finances, de la planification et du développement économique.

« Le renforcement des systèmes de santé, notamment par la création de centres de santé régionaux à la pointe de la technologie, est également essentiel », dit-il, ajoutant que les pays doivent également s’appuyer sur et renforcer les systèmes de suivi et d’évaluation et les systèmes statistiques existants pour évaluer et affiner en permanence les mesures d’atténuation et de relance.

Il déclare que la COVID-19 a considérablement affecté les progrès du développement social et économique sur le continent.

« Une grande partie des progrès réalisés ces dernières années en matière d’éducation, de santé et d’éradication de la pauvreté a été stoppée ou annulée par la pandémie de COVID-19 », dit-il, ajoutant que la CEA estime qu’entre 49 et 161 millions de personnes tomberont dans une pauvreté profonde en raison de la crise.

Financialafrik.com

  • 3
    Partages
Pub_Header

Post Author: Neo Africa News