Congo : Sassou Nguesso prête serment

Le Président Denis Sassou Nguesso, proclamé vainqueur de la présidentielle au Congo, a été investi, vendredi, à Brazzaville, pour un quatrième mandat, promettant, devant une vingtaine de Chefs d’État africains, de défendre la forêt du bassin du Congo, «poumon africain qui fait respirer le monde».

À 77 ans, M. Sassou Nguesso a été investi pour un nouveau mandat de cinq ans à la tête du Congo, pays d’Afrique centrale riche en pétrole et en bois. À un peu plus de six mois de la Cop 26, prévue à Glasgow, en novembre, l’ancien Officier a promis de « donner au Congo la dimension mondiale qu’il mérite en matière de protection de l’environnement et de la biodiversité ».

« On ne dira plus l’Afrique noire, mais l’Afrique verte », a ajouté le Président congolais. Sur le plan intérieur, M. Sassou a promis une « politique de tolérance zéro » à l’égard des détournements de fonds et de l’enrichissement illicite. « J’y veillerai », a insisté le Président dont l’entourage a été plusieurs fois soupçonné par des Ong d’achats de villas ou d’immeubles de luxe à l’étranger avec des fonds publics détournés.

M. Sassou Nguesso a été élu lors du scrutin du 21 mars, contre six adversaires, avec 88,40 % de suffrages, selon les résultats validés par la Cour constitutionnelle. Une vingtaine de Chefs d’État africains ont fait le déplacement de Brazzaville.

Pub_Header