Cameroun : le scandale Sonacam agite les artistes

La Société nationale camerounaise de l’art musical (Sonacam) fait parler dans le pays. En effet, elle a alloué la somme de 25.000 francs CFA à chacun de ses 1416 membres, soit moins que le SMIC estimé à 36.270 francs CFA. De quoi susciter la colère des artistes qui ne comprennent pas qu’après 2 ans de recouvrement, qu’ils se retrouvent avec cette modique somme.

Le scandale fait débat dans la presse locale et beaucoup de questions soulevées, restent à ce jour sans réponse. «Est-ce la seule faute des gestionnaires de la Sonacam, ou au contraire sommes-nous tous coupables, le Gouvernement en premier ?», s’est interrogé un média local.

Avant de se demander pourquoi ne pas retenir à la source ou via les impôts la somme que chaque entreprise, chaque homme d’affaires, et chaque citoyen seront appelés à payer obligatoirement, pour financer cet appui destinés aux artistes.  

Pub_Header