best metatrader indicator for binary options plataforma com book de ofertas de opções binárias gratis fbs kontes como aprender sobre opções binárias

FESPACO : le Sénégal va présenter 14 films dans la compétition officielle

Quatorze films sénégalais figurent dans les différentes catégories de la compétition officielle du 27e Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), prévue du 16 au 23 octobre prochain, a appris l’Agence de Presse Sénégalaise (APS) de l’organisation.

La sélection officielle des films a été dévoilée par le délégué général du Fespaco, Alex Moussa Sawadogo, jeudi, lors d’une conférence de presse organisée au Burkina Faso et retransmise par zoom.

Le Sénégal, pays invité d’honneur du Fespaco 2021, a été représenté lors de cette rencontre par Abdoul Aziz Cissé, secrétaire permanent du Fonds de promotion de l’industrie cinématographique et audiovisuel (Fopica).

Dans la catégorie long métrage fiction, seul le film ‘’Baamum Nafi’’ de Mamadou Dia a été retenu alors que dans celle du documentaire long métrage, on retrouve ’’Valdiodio Ndiaye, Un procès pour l’histoire’’ de Amina Ndiaye Leclerc et ‘’Marcher sur l’eau’’ de Aïssa Maïga (Sénégal/Mali).

Quatre courts métrages fictions et documentaires sénégalais sont sélectionnés. Il s’agit de ‘’5 Etoiles’’ de Mame Woury Thioubou, ‘’Serbi (Les tissus blancs)’’ de Moly Kane, ‘’Tabaski’’ de Laurence Attali et ‘’Anonymes’’ de Fama Reyane Sow.

Côté films d’animation, ’’Ganja (les fils du chanvre)’’ de Amath Ndiaye compte parmi les 29 films en compétition dans cette catégorie.

Sur les 25 films des écoles africaines en lice y figurent trois productions sénégalaises. Il s’agit de ‘’Danni Dolé ou Résilience’’ de Lopy du Forum médias centre, ‘’Ila Kiko ou Marque tribale’’ de Abdou Aziz Basse de Esav Marrakech et ‘’Polia’’ de Bassène de Isep-Thiès.

Parmi les séries sénégalaises en compétition, on note ‘’Dérapage’’ de Abdou Lahat Wone, ‘’Wala Bock, comment va la jeunesse’’ de Fatoumata Kanté et ‘’Wara’’ (Les Fauves) de Toumani Sangaré et Oumar Diak (Sénégal/Niger).

Des films sénégalais sont aussi retenus dans d’autres sections hors-compétition, notamment dans la section ‘’Panorama’’ avec le film ‘’Oumar Blondin Diop, un révolté sénégalais’’ de Djigo Djeydi et la section ‘’classics’’ avec ‘’Contras’City’’ de Djibril Diop Mambety, ‘’Le Mandat’’ de Sembene Ousmane et ‘’Ninki Nanka, le prince de Colobane’’ de Laurence Gravon.

Au total, 239 films ont été sélectionnés sur les 1132 inscrits venant de cinquante pays pour cette édition 2021 du Fespaco qui sera ’’l’occasion de consolider le rôle et la place du cinéma dans le développement des pays’’, a dit la ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme du Burkina Faso, Foniyama Elise Ilboudo-Thombiano.

Les différentes catégories comptent : long métrage fiction (17), long métrage documentaire (15), court métrage fiction et documentaire (29), films des écoles (25), films d’animation (29), Séries télévisées (17).

Des cinéastes comme Mahamat Saleh Haroun du Tchad marquent leur retour tandis que de nouveaux pays font leur entrée dans la sélection des films longs métrages fictions, notamment le Lesotho et la Namibie.

Le délégué général du Fespaco a déjà dévoilé il y a quelques semaines les présidents des différents jurys. Le jury court métrage sera présidé par la réalisatrice sénégalaise Angèle Diabang.

Le jury de la compétition long métrage fiction sera présidé par le cinéaste mauritanien Abderrahmane Sissako, tandis que le jury documentaire est présidé par la réalisatrice égyptienne Jihan El Tahri et pour les séries télévisées, on note le Français Frédéric Lavigne.

Les réalisateurs sénégalais Moussa Sène Absa et Alain Gomis sont respectivement président de jury pour la section dédiée aux films du Burkina Faso et la section ‘’perspective’’.

L’édition 2021 du Fespaco a pour thème : ’’Cinéma d’Afrique et de la diaspora, nouveaux talents, nouveaux défis’’.

Après l’Egypte en 2015, la Côte d’Ivoire en 2017, le Rwanda en 2019, le Sénégal est le pays invité d’honneur de cette année.

Pub_Header