G5 Sahel : Macron appelle à décapiter les groupes djihadistes du Sahel

Le président français Emmanuel Macron a insisté ce mardi, lors du sommet du G5 Sahel de N’Djamena, sur la nécessité de renforcer à la fois la lutte contre les groupes jihadistes affiliés à Al-Qaïda et le retour de l’Etat dans les territoires délaissés de la région.

Un an après le sommet de Pau (sud-ouest de la France), « nous avons réussi à obtenir de véritables résultats dans la zone des trois frontières », entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso, et le principal groupe visé, l’organisation Etat islamique au grand Sahara (EIGS), « a perdu son emprise et subit de nombreuses pertes », a salué le président français lors d’une intervention en visioconférence depuis Paris.

Mais les organisations affiliées à Al-Qaïda, le GSIM (Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans) et la katiba Macina, « dont la plus haute hiérarchie continue à nourrir un agenda jihadiste », constituent toujours une menace au Sahel, a souligné M. Macron en promettant « une action renforcée » pour « essayer d’aller décapiter ces organisations ».

  • 1
    Partage
Pub_Header