Mali : dissolution du CNSP, le président N’Daw reçu à l’Élysée

Le Comité national de salut pour le peuple (CNSP), organe créé par les militaires putschistes du 18 août dernier au Mali, est officiellement dissous. C’est ce qu’indique un décret signé notamment par le président de transition et le Premier ministre Moctar Ouane.

La Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (Cédéao) avait encore récemment demandé avec insistance la dissolution de cet organe qui renforçait le pouvoir des militaires. Même si cette dissolution est un événement, les militaires n’ont pas totalement disparu, selon la RFI.

Et si tout fonctionne comme prévu, on prend un virage pour le retour des civils au pouvoir. Les membres du Conseil national de transition travaillent actuellement sur les textes qui doivent conduire à des élections transparentes. Il reste à associer à ce travail une importante partie de la classe politique malienne non représentée au CNT.

Cette dissolution, réclamée avec insistance par la Cédéao, intervient la veille de la visite du président Bah N’Daw à Paris. C’est accompagné d’une partie de son cabinet et de son ministre des Affaires étrangères que le président de transition malien a en effet atterri hier à Paris.

Bah N’Daw sera reçu à l’Élysée en début d’après-midi pour un déjeuner de travail avec Emmanuel Macron. Une entrevue qui s’inscrit dans la lignée des rendez-vous avec les présidents Ghazouani, Issoufou et Déby, minimise-t-on dans l’entourage du président français.

Pub_Header