kelebihan binary options فتوى الشيخ الشبلي في الخيارات الثنائية opciones binarias mejores paises mobil ikili opsiyon trader aprender automatizar opções binárias

Maroc : claque électorale pour le Parti justice et développement

C’est inévitablement une page qui se tourne au Maroc. Puisque du parti majoritaire aux législatives est issu le Premier ministre nommé par le roi. Le vainqueur, selon les chiffres annoncés par le ministère de l’Intérieur, c’est le RNI, le « parti de la Colombe », parti du ministre de l’Agriculture, Aziz Akhannouche, l’une des plus grandes fortunes du Royaume : 97 sièges à la Chambre des représentants.

Juste derrière, on trouve le PAM, le « parti du Tracteur », avec 82 sièges. Enfin, à la troisième marche du podium se trouve l’Istiqlal, avec 78 sièges. Ensuite, on compte quatre partis, dont l’Union socialiste des forces populaires, avant d’arriver au PJD et ses 12 sièges. Il n’y a pas de sondage d’opinion au Maroc, donc pas de données chiffrées pour faire des pronostics avant un scrutin.

Les observateurs de la vie politique marocaine s’attendaient à une perte de terrain du PJD, entre usure du pouvoir, désenchantement des électeurs et réforme désavantageuse du quotient électoral, mais pas à une telle dégringolade.

Pub_Header