Bah Oury, président de l’UDRG de la Guinée : « Pourquoi j’ai renoncé à ma candidature…. »

Le président de l’Union des démocrates pour la Renaissance de la Guinée est à Dakar depuis quelques jours. Un séjour que Bah Oury met dans l’ordre normal des choses, même s’il est de notoriété publique que son domicile à Conakry a fait l’objet d’une descente inopinée de bérets rouges. Interviewé par plusieurs médias sénégalais, l’homme politique guinéen minimise cet incident qui n’en est pas moins une tentative d’intimidation de « quelqu’un de gênant ». Cet ancien compagnon de lutte de Cellou Dalein Diallo, engagé dans la lutte contre la troisième candidature du président Alpha Condé, estime que rien n’est encore perdu.

Bah Oury est d’avis que prendre part à la présidentielle du 18 octobre prochain, c’est donner carte blanche au président sortant dans ses manœuvres pour se maintenir au pouvoir. L’ancien vice-président de l’UFDG demande ainsi aux leaders de l’opposition qui ont décidé de participer au scrutin d’assumer toutes leurs responsabilités au soir de la proclamation des résultats. « Depuis l’indépendance, la Guinée est à la quête d’une Alternance démocratique apaisée. Jusqu’à présent, nous ne sommes pas parvenus à l’avoir. Il y a eu un espoir que le président Condé serait celui qui pourrait mettre en œuvre une dynamique d’alternance démocratique apaisée. Malheureusement, il est tombé dans le piège du révisionnisme qui fait qu’il a détricoté les lois de la République pour lui permettre de briguer une troisième candidature. Et tout cela dans un contexte d’utilisation excessive de la violence contre les populations civiles, mais il est tombé dans le piège », a déclaré Outy Bah.

Avant d’ajouter : »Si les leaders de l’opposition estiment que la seule alternative qui s’offre à eux c’est de participer à un scrutin déjà tronqué, libre à eux de le faire. Mais par la suite de grâce, au lendemain de la proclamation des résultats, qu’ils ne viennent pas pour créer des problèmes ou enclencher des mouvements de protestation sachant pertinemment que dans le contexte actuel, la manière que les choses sont organisées, il est illusoire de penser que Alpha Condé avec tout ce qu’il a fait, accepterait de voir quelqu’un d’autre déclaré vainqueur »

  • 1
    Partage
Pub_Header