Côte d’Ivoire : les recommandations de la mission conjointe de la CEDEAO, de l’UA et de l’UE

La mission conjointe de solidarité de haut niveau composée de la CEDEAO, de l’Union européenne et de l’Union africaine s’est achevée sur une note plus ou moins optimiste. Les émissaires de ces différentes organisations communautaires en Côte d’Ivoire ont en effet formulé des recommandations dans le sens d’un scrutin transparent et apaisé, suite à des rencontres avec les acteurs politiques.

Par A. FALL

Néo Africa News a reçu le communiqué de la mission conjointe de solidarité de haut niveau composée de la CEDEAO, de l’Union européenne et de l’Union africaine dans lequel, il est fait mention des attentes à la classe politique ivoirienne.

A l’approche de l’élection présidentielle du 31 Octobre en Côte d’Ivoire, il était question pour ces organisations communautaires, de rencontrer les acteurs politiques de tout bord, afin d’anticiper d’éventuels confits et contestations post-électorales.

Au terme de ses rencontres, qui se sont déroulées du 04 au 07 octobre, la mission conjointe recommande tous les acteurs « à sécuriser le processus électoral tout comme l’intégrité physique des candidats et de leurs militants avant, pendant et après l’élection du 31 Octobre 2020 ».

Aussi, la mission a-t-elle « encouragé la CEI à poursuivre les rencontres avec les différents candidats pour trouver des solutions aux questions en suspens ». Avant d’inviter « l’ensemble des parties prenantes à favoriser le dialogue et à s’engager pour l’organisation et la tenue d’une élection crédible, transparente, inclusive, respectueuse des droits de l’homme et qui tient compte des mesures barrières pour contenir la propagation de la pandémie à la Covid-19 ».

La mission a, en outre, informé les différents acteurs politiques, de sa décision d’envoyer des observateurs pour la crédibilité du scrutin.

  • 1
    Partage
Pub_Header