Mali : la CEDEAO maintient ses sanctions et espère une autorité civile de transition dans les prochains « jours »

La CEDEAO ne décolère toujours pas contre l’armée malienne qui a déposé Ibrahim Boubacar Keïta. Après le coup d’Etat, elle avait prononcé des sanctions contre le Mali, lesquelles sont maintenues, selon le président ghanéen Nana Akufo-Addo, qui espère une autorité civile de transition dans les meilleurs délais.

Par Aly FALL

Les dirigeants ouest-africains de la CEDEAO espèrent la mise en place d’une autorité civile de transition dans les prochains « jours » au Mali, après des entretiens avec la junte qui y a pris le pouvoir le mois dernier, a déclaré le président ghanéen.

Le président Nana Akufo-Addo a affirmé que le bloc régional de la CEDEAO lèverait les sanctions « dès que » les civils seraient en place pour prendre le relais, ajoutant : «Nous espérons que nous parlons de jours et non de semaines ».

Le médiateur de la CEDEAO est attendu encore au Mali.

Pub_Header