CAF : la FIFA va être impliquée dans le choix de la présidence

Nouveau rebondissement dans les candidatures à la présidence de la CAF. En effet, demande a été faite à cette dernière, de soumettre à la commission de contrôle de la FIFA les candidatures reçues dans la mesure où celui qui sera élu a vocation à devenir vice-président de la FIFA.

Par Aly FALL

La Confédération Africaine de Football (CAF) avait annoncé avoir validé les candidatures du Sénégalais Me Augustin Senghor et de l’Ivoirien Jacques Anouma, en donnant également feu vert au Mauritanien Ahmed Yahya et au Sud africain Patrice Motsepe, de passer le Grand oral, avant la validation de leur candidature. Mais malheureusement, les règles du jeu ont été changées par la FIFA. En effet, à la suite d’une visioconférence tenue le week-end entre les deux instances, la CAF a annoncé qu’elle ne sera plus la seule décisionnaire dans ce dossier, puisque la FIFA va aussi avoir son mot à dire dans ces candidatures.

La gouvernance de la CAF devra désormais soumettre à la commission contrôle de la FIFA, les candidatures reçues pour le poste de président de la CAF, étant entendu que le président de la CAF a vocation à devenir vice-président de la FIFA.

A l’issu du comité d’urgence, la gouvernance de la CAF devra aussi déterminer avec la commission contrôle de la FIFA, une date d’officialisation dans les plus brefs délais, de la liste définitive de tous les candidats à toutes les élections, à savoir membres du Comité Exécutif, membres du Conseil de la FIFA et Président de la CAF. Ce qui signifie qu’aucune candidature n’a été validée pour le moment.

  • 4
    Partages
Pub_Header