IAAF : Lamine Diack et ses co-accusés lourdement condamnés

La justice française a eu la main lourde pour l’ancien président de l’IAAF, Lamine Diack et ses co-accusés, tous reconnus coupables de corruption ou encore de blanchiment d’argent.

L’ancien président de la Fédération internationale d’athlétisme, Lamine Diack, a été condamné ce mercredi à quatre ans de prison dont deux avec sursis et 500.000 euros d’amende pour corruption par la justice française. Les juges ont reconnu Lamine Diack, 87 ans, coupable de corruption passive pour le versement de pots-de-vin par des athlètes russes et pour le financement des campagnes sénégalaises par la Russie.

5 ans de prison et mandat d’arrêt pour son fils Massata

Son fils, Papa Massata Diack a été condamné lui, à 5 ans de prison ferme. Le tribunal a aussi émis contre lui un mandat d’arrêt international. Il devra verser une amende d’un million d’euros.

De lourdes amendes à payer collectivement

En plus des amendes individuelles, Lamine et Papa Massata Diack ont été condamnés à verser cinq millions d’euros à l’Iaaf pour abus de confiance. Tous les prévenus (Lamine Diack, Massata, Gabriel Dollé, Me Habib Cissé, Valentin Balakhnichev et Alexeï Melnikov) devront aussi payer collectivement, à la même organisation, la somme de 9,5 millions d’euros pour détournement de contrats de sponsoring.

  • 3
    Partages
Pub_Header