Terrorisme : la CEDEAO insiste sur la nécessité d’une « solidarité régionale »

La Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a réitéré dans un communiqué ‘’ses appels pour une solidarité régionale, continentale et internationale avec les États membres’’ de l’institution d’intégration ouest-africaine, à la suite de l’attaque terroriste survenue lundi dans la région de Tillabéri, au Niger.

Elle exprime sa ‘’consternation’’ et son ‘’indignation’’ à la suite de cette ‘’lâche attaque terroriste’’.

L’organisation constituée de 15 pays d’Afrique de l’Ouest ‘’réitère ses appels pour une solidarité régionale, continentale et internationale avec les États membres (…), dans leur lutte contre le terrorisme (…) et la mise en œuvre du Plan d’action prioritaire 2020-2024 sur l’éradication du terrorisme dans la sous-région’’.

Selon le communiqué, le président de la Commission de la CEDEAO ‘’condamne avec la plus grande fermeté cette nouvelle attaque barbare et exprime au gouvernement et au peuple [du Niger] sa profonde compassion et sa sincère solidarité’’.

‘’Au nom de l’ensemble des chefs d’institutions de la CEDEAO, il présente ses condoléances les plus attristées aux familles endeuillées et transmet ses vœux de prompt rétablissement aux blessés’’, ajoute le communiqué.

Le président de la Commission de l’institution régionale a par ailleurs renouvelé au gouvernement nigérien ‘’la détermination sans faille’’ de la CEDEAO, dans l’esprit des conclusions du sommet extraordinaire de Ouagadougou sur la lutte contre le terrorisme, à lui apporter tout le soutien possible, dans la lutte qu’il mène courageusement pour venir à bout de ce fléau’’.

Une cinquantaine de personnes ont trouvé la mort dans une attaque perpétrée près de Bani Bangou, dans la région de Tillabéri, dans l’ouest du Niger, à proximité de la frontière avec le Mali.

Cette zone est depuis des années le théâtre d’actions violentes imputées à de groupes armés liés au terrorisme.

Pub_Header