avatrade binary options binary options indicator software install mua bán cổ phiếu như thế nào ikili opsiyonda kazanmanın yolları can you trade binary options with plus 500 binary options trading times

Vera Songwe (CEA) : «le vrai New Deal pour l’Afrique, c’est la ZLECAF»

L’économiste camerounaise, secrétaire exécutive de la Commission économique pour l’Afrique (CEA), appelle la communauté internationale à accélérer sur le financement de la relance africaine et le continent à booster sa zone de libre-échange. Dette, relance économique, vaccins contre le Covid-19, commerce intra-africain… La patronne de la Commission économique pour l’Afrique (CEA), institution panafricaine rattachée à l’Organisation des Nations Unies (ONU), est de toutes les discussions continentales. Dans une interview accordée à Jeune Afrique, elle détaille les enjeux de la reprise économique du continent, pariant plus que jamais sur le rôle moteur de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf).

Après vingt ans au sein de la Banque mondiale (BM), l’économiste camerounaise formée aux États-Unis et en Belgique, a succédé en 2017 au Bissau-guinéen Carlos Lopes à la tête de la CEA. Moins clivante que son prédécesseur, connu pour ses prises de positions multiples et hétérodoxes sur les relations économiques entre l’Afrique et ses partenaires, Vera Songwe n’en a pas moins imprimé sa marque. Née à Nairobi au Kenya mais ayant grandi dans la région anglophone du Nord-Ouest du Cameroun, la quinquagénaire a placé la lutte contre la pauvreté autant que la fiscalité au cœur du développement du continent.

Super-négociatrice sur la dette de l’Union africaine – aux côtés du Franco-Ivoirien Tidjane Thiam, de la Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala, du Rwandais Donald Kaberuka, du Sud-Africain Trevor Manuel et de l’Algérien Abderrahmane Benkhalfa, elle est aussi consultée par le Conseil sur l’économie de la santé pour tous de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Interrogée sur le développement économique du continent, elle a indiqué : « On entend parler de plan Marshall, de New Deal pour le continent, etc. En réalité, notre recette pour la sortie de crise et même notre plan de développement à quinze ans, c’est la Zlecaf ! C’est la clé de l’essor du commerce intra-régional et d’une croissance verte, mais aussi des infrastructures, des nouvelles technologies, de la logistique et des échanges. C’est elle qui va permettre de créer des « Amazon » partout sur le continent. »

Pub_Header